Quel tourment, quelle ardeur, quelle horreur, quel orage
Afflige, brûle, étonne et saccage mes sens ?
Ah ! c'est pour ne pouvoir en l'ardeur que je sens
Adorer ma déesse. Est-il plus grande rage ?

Servir, parler et voir, dévot lui rendre hommage,
Se brûler au brasier de ces flambeaux luisants,
Pourrait anéantir tous mes travaux présents,
Mais las ! je suis privé d'un si grand avantage.

Quelque astre, infortuné, qui me fasse la guerre,
Quelque sort ennemi qui au ciel et en terre
Contre tous ces malheurs plus ardente sera,

Comme on voit un grand roc qui sourcilleux méprise
Le heurt des flots chenus, ainsi ma flamme éprise
S'oppose à mes desseins, mon amour durera.


Étienne Jodelle

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann