Qui voudra pense à des empires,
Et avecque des vœux mutins
S'obstine contre ses destins,
Qui toujours lui deviennent pires ;
Moi je demande seulement,
Du plus sacré vœu de mon âme,
Qu'il plaise aux dieux et à Madame,
Que je brûle éternellement.


Théophile de Viau

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.