Voyant ce colosse apparaître,
Les gros bonnets, les parvenus,
Les empanachés et le prêtre
Tremblent tous ; les temps sont venus !

L’œil plein d’éclairs et les bras nus,
Le travail n’agit pas en traître :
Il opère en chiffres connus
Et va s’organiser sans maître !

Il dit : « Sur le globe et ses fruits,
« Sur l’outillage et les produits
« Vous faisiez main basse ; il faut rendre !

« ― Ainsi tu viens, spectre fatal,
« Pour partager le capital ?
« ― Partager ?… Non ! mais tout reprendre ! »


Eugène Pottier

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.