Rondeau

J'eus de l'amour bien vrai pour
Herminie,
Elle inspirait de tendres sentiments ;
Si sa vertu ne se fût pas ternie,
Elle entendrait encor mes doux serments !

J'ai bien passé d'agréables moments
Dans son aimable et fine compagnie ;
Lui confiant ma joie et mes tourments,
J'eus de l'amour bien vrai pour
Herminie !

Près d'elle pur et sans monotonie
Le temps fuyait entre mille agréments,
A qui voyait sa charmante manie
Elle inspirait de tendres sentiments !

Je repoussais tous ces faux jugements
Dont l'entourait la vile calomnie ;
Je lui serais le plus pur des amants,
Si sa vertu ne se fût pas ternie !

Elle a rompu notre harmonie,
Pourtant je l'aime, hélas ! pour châtiments,
Prêt à toujours souffrir sa tyrannie,
Elle entendrait encore mes doux serments.

Envoi

Quoique pour moi ses affreux traitements,
Et le mépris d'un amour qu'elle nie,
Pour la haïr soient assez d'aliments,
Puis-je oublier qu'hélas ! pour Herminie,
J'eus de l'amour !


Jules Verne

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.