Sacré rameau, de celeste presage,
Rameau, par qui la colombe envoyée,
Au demeurant de la terre noyée
Porta jadis un si joyeux message.

Heureux rameau, soubz qui gist à l’ombrage
La doulce paix icy tant desirée,
Alors que Mars, et la Discorde irée
Ont tout remply de feu, de sang, de rage :

S’il est ainsi que par les sainctz escriptz
Sois tant loué, helas ! reçoy mes criz,
O mon seul bien ! ô mon espoir en terre !

Qui seulement ne me temoignes ores
Paix, et beautemps : mais toymesmes encores
Me peulx sauver de naufrage et de guerre.

Joachim Du Bellay

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.