Si mon amour était cet arbuste aux fleurs blanches,
Ce beau lilas d’avril, la grâce du printemps ;
Si, moi-même, j’étais l’oiseau qui dans ses branches
Vient reposer son aile et chanter par instants ;
Combien je gémirais si les bises sauvages
Glaçaient la tête en fleur de mon arbuste aimé !
Mais que je bénirais, joyeux, dans ses feuillages,
Ton frais retour, doux mois de mai !

Si mon amour était la fleur de la colline
Qui penche au vent du soir son front voluptueux ;
Si, moi-même, j’étais la goutte cristalline
Pour dormir sur son cœur me détachant des cieux ;
Perle égarée au bord de ses feuilles timides,
Pendant aux plis soyeux de son sein velouté,
Je passerais la nuit et ses heures humides
A me nourrir de sa beauté !


Auguste Lacaussade

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.