Si tu ne veulx l’anneau tant estimer,
Que d’un baiser il te soit racheptable :
Tu ne doibs pas, au moins si peu l’aymer,
Qu’il ne te soit, non pour l’or acceptable,
Mais pour la main, qui pour plus rendre estable
Sa foy vers toy, te l’à voulu lyer
D’un Dyamant, ou tu peulx desplier
Un cueur taillé en face pardurable,
Pour te monstrer, que ne doibs oublier,
Comme tu fais, la sienne amour durable.

Si tu ne veux l’anneau tant estimer,
Que d’un baiser il te soit rachetable,
Tu ne dois pas, au moins, si peu l’aimer,
Qu’il ne te soit, non pour l’or acceptable,
Mais pour la main qui pour plus rendre stable
Sa foi vers toi, te l’a voulu lier
D’un diamant, où tu peux déployer
Un cœur taillé en face perdurable,
Pour te montrer que ne dois oublier,
Comme tu fais, la sienne amour durable.


Pernette du Guillet

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.