D’elle que reste-t-il aujourd’hui ? Ce qui reste,
Au réveil d’un beau rêve, illusion céleste ;
Ce qui reste l’hiver des parfums du printemps,
De l’émail velouté du gazon ; au beau temps,
Des frimas de l’hiver et des neiges fondues ;
Ce qui reste le soir des larmes répandues
Le matin par l’enfant, des chansons de l’oiseau,
Du murmure léger des ondes du ruisseau,
Des soupirs argentins de la cloche, et des ombres
Quand l’aube de la nuit perce les voiles sombres.


Théophile Gautier

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.