En tout tens, en tout lieu, sur la Terre et sur l'Eau,
Ressouvien toy, Mortel, que tu dois te résoudre
A voir, au premier Vent, éteindre ton Flambeau,
Et que ton Vase d'or, doit enfin, se dissoudre.

Jeune et vieus, riche et pauvre, est soumis au Tombeau ;
Les Lauriers les plus vers sont sujets à la Foudre ;
Ton corps, ce riche Habit, ce Chef-d'œuvre si beau,
Doit tomber dans la Fosse, et retourner en Poudre.

Chrétien, si ce Tableau t'imprime de l'Horreur,
C'est icy le moyen d'en bannir la Terreur,
Et de braver la Mort, et toute sa Puissance.

Embrasse, par la Foy, l'heureuse Eternité,
Et mets en ton Sauveur ton unique Espérance ;
Mourant, tu revivras dans l'Immortalité.


Laurent Drelincourt

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.