Tandis que le torrent des passions mondaines
Emporte nos esprits dans la mer des malheurs,
Le Sauveur pour souffrir un torrent de douleurs
Traverse du torrent les ondes inhumaines.

Lui-même est le torrent des bontés souveraines,
Roulant du grand Olympe en ce vallon de pleurs,
Qui pour nous enivrer d'un torrent de douceurs,
Nous tire du torrent des éternelles peines.

Mais las ! c'est le torrent de nos iniquités
Qui fait que pour souffrir toutes ces cruautés
Il passe le torrent avecques mille alarmes.

Ô vrai torrent d'amour qui es roulé des cieux,
Fais sortir de nos cœurs, et rouler de nos yeux,
Des rapides torrents de sanglots et de larmes.


Lazare de Selve

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.