La mère et l'enfant, éternel objet
De tout philosophe et de tout artiste !
Chasser ta pensée ou féroce ou triste,
Sans la mère et sans l'enfant, qui le fait ?

Un chapeau trop grand, un verre de lait,
C'est l'enfant content. Et la mère insiste
Pour le faire boire. Oh ! la grâce existe
Au milieu du crime, au milieu du laid.

Le ton rouge et frais des mignonnes lèvres
Nous font oublier nos malsaines fièvres.
Oh ! les petits mots qu'on ne comprend pas.

La mère, charmante, hésite à sourire,
Elle sait l'amour qu'on ne peut pas dire
Tenant doucement son fils dans ses bras.


Charles Cros

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.