Tantôt pour vous trouver entrant en votre salle
J'ai vu entre plusieurs votre image et tableau
Qui montre au naturel votre visage beau,
Qui eût bien fait quitter au Thébain son Omphale.

Si tôt que je l'ai vu je suis devenu pâle,
Le corps m'a frissonné et dessous le chapeau
Le poil me hérissait, tandis que sous ma peau
Un petit feu partout descend, glisse et dévale.

A mesure toujours que j'allais regardant
Votre image et portrait, ce feu devint ardent,
Même par tout mon corps sa flamme il vint épandre.

Si votre seule image a bien tant de pouvoir,
Qu'est-ce que c'eût été si j'eusse pu vous voir ?
Pour le certain alors vous m'eussiez mis en cendre.


Jean Godard

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.