Bienvenue sur la page de Poetica Mundi consacrée aux recueils de poèmes de Paul Verlaine. Vous y trouverez des liens vers le texte intégral de toutes ses œuvres.

Écrivain, poète et critique français du XIXe siècle, Paul Verlaine est un auteur incontournable de la poésie française. Né en 1844 et mort en 1896, il est surtout connu pour son premier premier recueil "Poèmes saturniens". Il aura aussi une liaison avec Arthur Rimbaud qui s'achève par une violente dispute pendant laquelle il lui tire dessus.

Suivez mes aventures poétiques sur Instagram, YouTube et Tiktok, ou recevez mes poèmes en avant-première par courrier en vous abonnant à Poésie Postale.

Poèmes Saturniens (1866)

En 1866, Paul Verlaine fait publier à compte d’auteur son premier recueil : Poèmes Saturniens. Si aujourd’hui le succès de ce recueil est indiscutable, tel n’était pas le cas à sa publication. En effet, le chef-d’œuvre de Verlaine est pour ainsi dire passé inaperçu avec moins de 500 exemplaires vendus en 20 ans.

Pourtant avec quel plaisir lit-on maintenant les vers impairs que Verlaine compose sous l’influence de la planète Saturne ? Laissons donc le poète nous conter à sa façon la mélancolie, l’angoisse liée à la fuite du temps, et l’amour.

Texte intégral de Poèmes Saturniens

Fêtes Galantes (1869)

En prenant les personnages de la Commedia Dell’Arte, et en les faisant jouer de petites scènes amoureuses dans un cadre bucolique, Paul Verlaine fait voyager son lecteur dans un univers étonnamment poétique et frais. Ainsi naît le recueil Fêtes Galantes, qui mêle plaisir de lecture, originalité poétique et vivacité rythmique. 

Comme avec son précédent recueil, Verlaine ne connaîtra presque aucun succès avec ses Fêtes Galantes, si ce n’est - et c’est déjà beaucoup - les éloges de Victor Hugo. Heureusement, la postérité a su rendre justice à son œuvre, alors lecteur : régale-toi !

Texte intégral de Fêtes Galantes

La Bonne Chanson (1870)

Paul Verlaine va se marier ! En 1870 il publie à compte d’auteur le recueil La Bonne Chanson, écrit pour Mathilde Mauté de Fleurville, la jeune fille qui va devenir sa femme. Pour Verlaine, la période d’écriture de ce recueil est une période sereine. Il s’éloigne un temps de sa mélancolie, et porte davantage de confiance en l’avenir : il aime. 

C’est donc un recueil moins porté à l’épanchement lyrique, et davantage vers la célébration de la beauté de la femme, de la nature, et, par extension, de la vie en général.

Texte intégral de La Bonne Chanson

Romances sans Paroles (1874)

Romances sans Paroles, c’est le grand recueil de Paul Verlaine. Le recueil dans lequel il affirme sa conception poétique en s’éloignant de l’inspiration parnassienne. C’est le choix délibéré d’une métrique souvent impaire, d’une poésie musicale, jusqu’au titre, emprunté à un célèbre compositeur.

Romances sans Paroles, c’est le fruit des années de fuite et d’aventure avec Arthur Rimbaud. Fruit d’un amour interdit, porteur d’espoir, et finalement de déception. C’est un joli petit lot de poèmes nostalgiques dont plusieurs seront mis en musique par Claude Debussy et Gabriel Fauré.

Texte intégral de Romances sans Paroles

Sagesse (1880)

Le recueil Sagesse de Paul Verlaine est très intéressant au regard de la biographie du poète. Publié 6 ans après ses Romances sans Paroles, il marque le retour de Verlaine sur la scène poétique, et ne rencontre aucun succès. C’est qu’il s’agit du premier opus d’un triptyque catholique.

En effet, Verlaine, après ses déboires et son séjour en prison s’est converti au catholicisme. C’est en cela que le recueil marque un tournant majeur. Ses poèmes sont plus longs, et orientés vers la rédemption du poète d’un point de vue religieux.

Texte intégral de Sagesse

Jadis et Naguère (1884)

Jadis et Naguère est un recueil sombre de Paul Verlaine. La plupart des poèmes qu’il contient ont été écrits des années plus tôt, certains en prison. Ainsi, le poète porte un regard sur son passé et par la même, son présent difficile : il divorce, il s’est remis à boire, il manque d’argent, son précédent recueil n’a connu aucun succès.

Ce recueil contient certains grands poèmes de Verlaine, comme « art poétique » composé en prison, qui, encore aujourd’hui, définit l’ensemble de sa poésie. On lui doit le fameux vers : « de la musique avant toute chose ».

Texte intégral de Jadis et Naguère

Amour (1888)

Amour est le second recueil du triptyque religieux de Paul Verlaine : Sagesse ; Amour ; Bonheur. Le poète inclus dans celui-ci de nombreux poèmes écrits sur la même période que ceux de Sagesse, ce qui s’explique par l’inspiration similaire. Le recueil est dédicacé au fils du poète : Georges Verlaine.

Texte intégral de Amour

Parallèlement (1889-1894)

Avec Parallèlement, Paul Verlaine s’éloigne temporairement de son inspiration religieuse. Et pour cause, la plupart des poèmes qui composent le recueil ont été écrits bien antérieurement.

Aussi l’amoureux de Verlaine pourra-t-il retrouver son goût pour la provocation, sa poésie érotique et sensuelle, aussi bien que son angoisse carcérale au sein d’un délicieux recueil, riche et savoureux.

Texte intégral de Parallèlement

Dédicaces (1890-1894)

Pour qui veut plonger dans l’univers verlainien, il faut prendre en compte les personnes qui l’ont entouré. Pour cela, le recueil Dédicaces sera parfait. Il compte un ensemble de 109 poèmes, tous dédiés à des connaissances du poète.

C’est un recueil à part dans l’œuvre de Verlaine, où il explore exclusivement la poésie d’hommage.

Texte intégral de Dédicaces

Bonheur (1891)

Le recueil Bonheur de Paul Verlaine signe le dernier volet de son triptyque religieux entamé 11 ans plus tôt avec Sagesse. Comme ses deux autres recueils inspirés par la foi, il ne rencontrera qu’un médiocre succès, et ne sera imprimé qu’à 55 exemplaires en première impression.

C’est pourtant un beau recueil, qui s’adresse à tous ceux qui voudront bien lire son message : après une vie chaotique, irrégulière, aléatoire, c’est bien la foi chrétienne qui a sauvé la vie du poète. Sagesse ; Amour ; Bonheur, c’est la recette inspirée de Paul Verlaine pour une vie heureuse.

Texte intégral de Bonheur

Chansons pour Elle (1891)

Un peu d’amour ! Avec le recueil Chansons pour Elle, Paul Verlaine revient au grand sujet : l’amour. C’est un petit recueil qu'il aurait écrit en ayant en tête une de ses maîtresses : Philomène Boudin ou Eugénie Krantz. Finalement, ce qui compte, ce n’est pas l’identité de la femme, c’est l’effet qu’elle fait sur le poète.

Verlaine traite magnifiquement son amour, en divinisant la femme, et en l’érotisant un peu aussi. Le lecteur aimera retrouver la mélodie des vers verlainiens, alors que le poète quitte définitivement sa parenthèse religieuse.

Texte intégral de Chansons pour Elle

Liturgies Intimes (1892)

Liturgies Intimes est un recueil intéressant de Paul Verlaine car il exprime une contradiction forte avec ses autres recueils. Alors qu’il annonçait dans le dernier poème de son précédent recueil : « Je fus mystique et je ne le suis plus / (La femme m’aura repris tout entier) », on le retrouve pourtant bien mystique à peine un an après.

Dans ce recueil, il rédige d’inventifs poèmes sur les différentes fêtes religieuses en mêlant un thème plutôt solennel (la religion) avec sa liberté de langue et de forme. Le résultat est un recueil surprenant et émouvant.

Texte intégral de Liturgies Intimes

Élégies (1893)

Paul Verlaine est hospitalisé quand il entreprend l’écriture de l’un de ses derniers recueils : Élégies. Il y montre toute sa souffrance, mais aussi encore, l’amour qu’il porte à Philomène Boudin, dite Esther.

L’écriture de ce recueil se superpose avec celle de l’autre recueil dédié à cette ultime maîtresse : Chansons pour Elle. On peut lire ici l’obsession que le poète développe dans ses dernières années pour cette femme qui demeure à son chevet jusqu’à la fin.

Texte intégral d'Élégies

Odes en son honneur (1893)

En 1893, Paul Verlaine, même s’il n’a que 48 ans, approche de ses derniers jours. C’est un homme vieilli et malade, à qui il ne reste plus grand-chose. Sa conversion religieuse ratée ne semble plus qu’un agréable souvenir, et il se tourne vers ses dernier alliés : l’amour et la poésie.

C’est justement ce que représente le recueil : Odes en son honneur. Le poète revient à ce thème poétique inépuisable qu’est l’amour d’une femme. Ici, il s’agit de Philomène Boudin, dites Esther. Elle est la dernière femme à être près de lui alors qu’il est malade et alcoolique.

Texte intégral de Odes en son honneur

Dans les Limbes (1894)

Les limbes, c'est un non-lieu, en marge de l'enfer, qui pourtant accueille dans le religion Catholique les enfants non-baptisés à leur mort... Dans le Coran, les limbes sont plus près du paradis, comme un lieu d'attente. C'est justement dans l'attente que se trouve Verlaine quand il écrit son recueil : Dans les Limbes. 

Séjournant régulièrement à l’hôpital, il découvre une nouvelle condition, celle de la maladie, ce qui sera la fin de sa vie. Il écrit ce recueil pour raconter, et mettre des mots sur ses émotions alors qu’il se trouve dans un entre-deux entre la Vie et la Mort.

Texte intégral de Dans les Limbes

Épigrammes (1894)

Vieilli et malade, le Paul Verlaine de 1894 est bien conscient de son déclin. Aussi, offre-t-il un regard en arrière. Il observe et commente sa poésie, s’adresse à ses anciens amis, à des inspirations poétiques, et commente avec humour le parcours de sa vie et de sa poésie. Tout cela dans son recueil Épigrammes.

Dans ce recueil, qui est l’un de ses derniers, Verlaine donne le meilleur de sa poésie. Langue ciselée, rythmes travaillés, et liberté d’expression caractérisent les poèmes qu’il compose pour cet ouvrage.

Texte intégral d'Épigrammes

Chair (1896)

Avec Chair, Paul Verlaine célèbre l’amour, le désir et le chaos. Le désir de l’autre, dans des poèmes à tendance érotique, et le chaos dans une forme plus audacieuse que jamais. Le poète joue avec le rythme, avec les rimes avec les sons, et bien sûr, avec le sens. 

Lire Chair de Paul Verlaine aujourd’hui, c’est retrouver le poète à la soif inextinguible d’amour. Loin, bien loin de sa conversion catholique, le Verlaine des derniers mois est une magnifique synthèse de tout ce qu’il a pu écrire de plus beau, et provocateur.

Texte intégral de Chair

Invectives (1896)

Verlaine n’est pas ce qu’on pourrait appeler un poète engagé. Pourtant dans Invectives, cet ultime recueil qu’il prépare depuis des années, mais dont il ne verra pas la publication, il se fait chantre du royalisme, chevalier de la littérature, juge de la justice et de la morale de son temps. 

Comme l’indique le titre du recueil, Verlaine règle des comptes dans ce dernier recueil, avec la justice qui l’a condamné, avec son ex-épouse, avec d’autres écrivains, avec la république. C’est un splendide recueil bilieux dans lequel le grand Verlaine s’adonne, une dernière fois, à la satire.

Texte intégral d'Invectives

Vous aimez Paul Verlaine ? Découvrez notre sélection de ses plus beaux poèmes.

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.