Tu me donnes enfin la paix
Par cet excès de toi ; l'aisance
Se répand en moi ; tu te tais
Et tu réponds à mon silence.
— Je n'ai plus à questionner,
Plus à perdre, plus à gagner,
Rien à savoir, rien à nier ;
Je suis, dans l'ombre où je repose,
Insensible comme les choses….


Anna de Noailles

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.