Je vis dans ces lieux innocents,
Où les esprits les plus puissants,
Quittant leurs grandeurs souveraines,
Suivent ma prophétique voix
Dans le silence de nos bois
Et dans le bruit de nos fontaines.

Ici mon désir est ma loi,
Mon entendement est mon roi,
Je préside à mes aventures ;
Et comme si quelqu'un des dieux
M'eût prêté son âme et ses yeux,
Je comprends les choses futures.

J'ai vu quand des esprits mutins
Sollicitaient nos bons destins
A quitter le soin de la France,
Et deviné que leur malheur
Trouverait dans notre valeur
Le tombeau de leur espérance.

Je vois qu'un jeune potentat
Bornera bientôt son état
Du plus large tour de Neptune,
Et son bonheur sans être vain
Pourra voir avecque dédain
Les caresses de la Fortune.


Théophile de Viau

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.