France, au lieu de pleurer l'éclipse de ta gloire,
Reporte ici les yeux, et pense à ton histoire ;
Rappelle à ton esprit quels merveilleux exploits
T'ont de tes oppresseurs délivrée autrefois ;
Apprends, quelques revers que le ciel te destine,
À ne jamais douter de la faveur divine,
À garder ton courage, à croire en tes destins ;
Et si les nations, des bords les plus lointains,
Par ta vieille rivale en secret animées,
Contre tes bords chéris envoyaient leurs armées ;
Si de nouveaux revers par Dieu même permis
Te ramenaient encor tes anciens ennemis,
Sûre de l'avenir, ne verse point de larmes,
Lève les yeux au ciel, et prépare tes armes.


Pierre-Antoine Lebrun

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.