Allez-vous-en, monsieur, la nuit est avancée,
La lune à notre ciel s’est soudain éclipsée ;
Allez-vous-en, j’ai peur, le chemin est désert.
Pourquoi rester encor ? Pars, va-t’en, à quoi sert ? …
Oh ! ne m’accable plus de ce baiser frivole,
Où notre amour renaît, où l’amitié s’envole ;
J’y puise trop de feu ; tu manques à ton serment ;
Tu devais être ami, te voilà presque amant !
Pars, va-t’en, il est tard ! — Non, non, ce ne peut être,
Car mon être embrasé veut avoir un autre être ;
Car longtemps j’attendis ; ne dis plus a demain.
Tu me livres ton front, ton beau col et ta main,
Puis il faut que, le cœur plein d’ardeur et de joie,
Je caresse en enfant cette robe de soie :
Non, ce n’est plus assez, non, je voudrais ton corps,
Je le voudrais entier ! … Vainement tu me mords.
Point de cris, point de pleurs. — Monstre ! — Belle maîtresse :
Rien que des pleurs de joie et des râles d’ivresse ! …


Petrus Borel

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann