Comment résumer Victor Hugo ? Comment raconter un homme qui a tant vécu ? C’est un projet difficile que de rendre compte de 83 ans d’une vie si remplie que celle de notre poète, dramaturge, romancier, dessinateur et homme politique national.

Ce qui est passionnant avec Victor Hugo, c’est que l’homme a tout vécu : de la ferveur politique à l’exil, de la joie du jeune père au terrible deuil de sa fille, et bien sûr la littérature, qu’il révolutionne sous tant d’aspects. Alors lecteur, embarque avec nous pour découvrir les flots tumultueux du plus grand écrivain français !

Victor Hugo est un écrivain français majeur du XIXe siècle. Il s'illustre principalement en littérature dans le mouvement du Romantisme et en politique pour son engagement social. Frappé par le deuil de sa fille, il est l'auteur de l'un de nos poèmes les plus célèbres : "Demain, dès l'aube".

Suivez mes aventures poétiques sur Instagram, YouTube et Tiktok, ou recevez mes poèmes en avant-première par courrier en vous abonnant à Poésie Postale.

La jeunesse et les débuts de Victor Hugo

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon. Ses parents sont Joseph Léopold Sigisbert Hugo, officier de carrière, et Sophie Trébuchet, bourgeoise nantaise. L'écrivain en devenir grandit donc dans un milieu aisé, proche de l'empire par le statut de son père.

Enfant, il grandit à Paris avec ses deux grands frères et suit régulièrement son père en Italie ou en Espagne au gré de ses affectations. C’est pour lui une période heureuse qu’il évoque parfois dans ses poèmes.

Le jeune Hugo reçoit une éducation religieuse et fréquente différents établissements au fil de ses voyages, avant de se fixer à la pension Cordier avec son frère Eugène. C’est là-bas qu’il aurait commencé à écrire ses premiers poèmes.

Encore enfant, Victor Hugo fait la connaissance d'Adèle Foucher, fille d'un couple d'amis de ses parents. Elle deviendra d'abord son amie avant de l'épouser en 1822, et de lui donner cinq enfants : Léopold, Léopoldine, Charles, François-Victor, et enfin, Adèle.

C'est donc elle qui racontera, des années plus tard, que très jeune, Hugo versifiait déjà avec un certain talent. En effet, le jeune homme, s'intéresse d'abord à la poésie avant de se tourner vers les autres genres littéraires.

Un croisement d'influences

Difficile de condenser les influences d'Hugo. Côté théâtre, on peut affirmer qu'il aime la liberté des pièces de Shakespeare, et qu'il cherchera toujours à rendre cette liberté dans ses drames romantiques. En poésie, il apprécie Lamartine, et pour leurs idées, il loue les Lumières.

Cependant, son influence qui reste aujourd'hui la plus connue est Chateaubriand :

Très jeune, Victor Hugo commence à écrire ses premiers vers, avec l’ambition d’être « Chateaubriand ou rien ». Cette phrase qu’il laisse dans un carnet à l’âge de 14 ans est devenue célèbre et représente encore aujourd’hui son immense ambition.

Les premiers succès d'Hugo

Après avoir remporté plusieurs prix au concours de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse en 1819 alors qu'il était encore tout jeune, Victor Hugo gagne en confiance, et persiste dans la voie littéraire. Des années plus tard, en 1841, il sera élu à l'Académie Française.

Mais revenons-en à ces premiers prix de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse. Après cette petite consécration, le jeune talent décide d’abandonner les études de mathématiques vers lesquelles ses prédispositions le dirigeaient pour s’employer entièrement à la création poétique. 

Parallèlement, et à la suite d’un pari, l'apprenti poète se fait également romancier en rédigeant en 15 jours son premier roman, Bug-Jargal. Écrit à 16 ans, en 1818, il ne fera l’objet d’une publication complète qu’en 1826.

Le début d'une grande carrière

Après de petits succès pour des poèmes isolés Hugo lance sa carrière avec le recueil, Odes (1822), qui lui apporte le succès. Écoulant tous les exemplaires en 4 mois et obtenant le privilège d’une petite pension accordée par le roi, le poète entre en littérature par la grande porte.

Cette pension qu’il reçoit du roi lui octroie une certaine aisance financière. Il peut dès lors s’installer avec Adèle Foucher et vivre de sa plume. À compter de ce jour, il commence à fréquenter le monde littéraire parisien, ce qui va encore élargir ses influences.

Le talent de Victor Hugo l’amène à fréquenter différents écrivains importants de son siècle au fil de sa longue vie, dont Chateaubriand qu’il admire tant, Balzac, Nerval, ou Vigny. Cependant, c'est avec Alexandre Dumas, né la même année que lui, qu'il entretient sa plus longue relation.

Victor Hugo connaîtra également une belle carrière politique en étant notamment élu maire du 8e arrondissement de Paris et député de la deuxième République en 1848. Puis, il est élu à l'Assemblée législative l'année suivante alors que Louis-Napoléon Bonaparte devient président quelques mois plus tôt.

Les drames derrière les succès

Victor Hugo est un géant qui porte sur ses épaules brisées un immense succès littéraire, social et politique. Pourtant la vie ne l'épargne pas ; il écrit, dans son poème "Veni, vidi, vixi" :

Sans me plaindre, saignant, et tombant sur les mains,
Morne, épuisé, raillé par les forçats humains,
J'ai porté mon chaînon de la chaîne éternelle.

"Veni, vidi, vixi", Victor Hugo

Ces trois vers expriment comme peu d'autres la façon dont Hugo, blessé à de multiples reprises, continue de vivre, refuse d'abandonner.

Le grand drame de la vie de Victor Hugo est sans aucun doute la mort tragique de sa fille Léopoldine Hugo. La jeune femme s'est noyée en 1843 à l'âge de 19 ans. Cette disparition brutale frappe le père comme le poète, et change définitivement le ton de son écriture.

Hélas, les malheurs de Victor Hugo ne s’arrêtent pas à la mort de sa fille. Des années avant, le jeune couple Hugo avait déjà dû enterrer leur premier enfant, mort dans sa première année. Ensuite, Hugo verra également mourir sa femme (1868), son fils Charles à l’âge de 44 ans (1871), et son autre fils, François-Victor, à l’âge de 45 ans (1873). Seul sa plus jeune fille, Adèle, lui survivra.

Autre drame de la vie de Victor Hugo, son exil contraint de près de 20 ans entre 1851 et 1870. Obligé de quitter Paris, où il est établi, pour rester en accord avec ses convictions politiques à la suite du coup d’état de Napoléon III, Victor Hugo séjournera d’abord en Belgique, puis dans les îles anglo-normandes.

Victor Hugo : Un ego à la mesure de son talent

Si la figure de Victor Hugo nous touche tant, c’est parce que c’est un homme entier. Convaincu de son utilité, il consacre toute sa vie à des luttes ; luttes créatrices, luttes politiques, luttes personnelles …

Idéologiquement, Victor Hugo ne cantonne pas l’artiste au champ de la création. C’est pourquoi il mêle souvent ses thèmes politiques à l’histoire de ses romans : la misère sociale dans Les Misérables, la peine de mort dans Le dernier jour d’un condamné, ou encore l’esclavage dans Bug Jargal.

Trois jours avant sa mort, en 1885, il note une ultime pensée qui décrit si bien l’homme qu’il était : « aimer, c’est agir. » Et pour agir on ne peut nier qu'il a agi : discours à l'assemblée, romans engagés, poèmes engagés, pièces révolutionnaires, durant sa vie, le grand poète mène tous les combats.

Cependant, force est d'admettre que la devise du poète divise, car elle montre un aspect de l'homme qui pour beaucoup, entache sa réputation : son orgueil.

Pour mieux comprendre qui était Victor Hugo, il est intéressant de connaître sa devise : « Ego Hugo, moi Hugo ». Elle met en évidence une certaine confiance en soi, voire de l'orgueil. En effet, si l'homme est un grand du monde de l'art, il ne fait pas figure de modèle de modestie.

La quête du style de Victor Hugo

Victor Hugo révolutionne l'écriture dans tous les genres. Ses drames romantiques redynamisent le théâtre, en poésie, ses longs poèmes lyriques jouent magnifiquement avec le mètre et les sonorités, et ses romans grandioses donnent une nouvelle dimension au genre.

On reconnaît facilement l'écriture de Victor Hugo par les fortes images qu'elle met en jeu : antithèses, paradoxes, hyperboles, métaphores et accumulations ; c'est un style riche et fourni qui peut sembler indigeste à certains, et inimitable à d'autres.

Mais pour lui, le style n'a pas vocation à simplement décorer. Il doit être mis au service de ses idéaux, en témoigne sa définition de la poésie :

Victor Hugo définit la poésie comme un moyen de guider le peuple. C'est une arme politique et métaphysique que le poète manie en visionnaire pour marcher vers la modernité. Il exprime cette définition dans son célèbre poème : "Fonction du poète".

L’héritage de Victor Hugo 

Un homme de la stature de Victor Hugo laisse forcément derrière lui un héritage conséquent. Ayant révolutionné la littérature française, combattu pour le peuple, et attiré la sympathie de tous après ses deuils répétés, il est fêté lors de son retour d’exil, en 1870.

En termes d'héritage, c'est aussi une œuvre immense que nous laisse le grand poète :

Au total, c'est 9 romans qui sont écrits par l'auteur des Misérables. Une version courte de son premier roman : Bug Jargal, paraît en 1820 dans une revue qu'il a créée avec ses frères (le conservateur littéraire) et son dernier roman : Quatreving-treize, parait en 1874.

En plus de ses 9 romans, Victor Hugo a écrit un total de 15 pièces de théâtre et de 21 recueils de poèmes. Avec de nombreux très longs poèmes, il est l’un des poètes les plus productifs de son temps.

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Victor Hugo tous styles confondus.

À sa mort le 22 mai 1885, Victor Hugo, figure majeure de la République comme de la Littérature, reçoit des funérailles nationales votées 415 voix sur 418, auxquelles viennent assister quelques 2 millions de personnes à Paris. Ses restes sont ensuite déposés au Panthéon, parmi les grands hommes.

Les 9 romans de Victor Hugo

  • 1818 : Bug-Jargal
  • 1823 : Han d'Islande
  • 1829 : Le Dernier Jour d'un condamné
  • 1831 : Notre-Dame de Paris
  • 1834 : Claude Gueux
  • 1862 : Les Misérables
  • 1866 : Les Travailleurs de la mer
  • 1869 : L'Homme qui rit
  • 1874 : Quatrevingt-treize

Les 15 pièces de théâtre de Victor Hugo

  • 1816 : Irtamène
  • 1818 : Inez de Castro
  • 1827 : Cromwell
  • 1828 : Amy Robsart
  • 1830 : Hernani
  • 1831 : Marion de Lorme
  • 1832 : Le roi s'amuse
  • 1833 : Lucrèce Borgia
  • 1833 : Marie Tudor
  • 1835 : Angelo, tyran de Padoue
  • 1838 : Ruy Blas
  • 1843 : Les Burgraves
  • 1882 : Torquemada
  • 1886 : Théâtre en liberté (posthume)
  • 1939 : Le château du diable (posthume)

Ses recueils de poésie importants

Vous souhaitez découvrir Victor Hugo mais ne savez pas par quoi commencer. Découvrez notre sélection de ses œuvres incontournables.

Qui a été inspiré par Victor Hugo ?

Après sa mort comme de son vivant, Hugo a inspiré de nombreux artistes et hommes politiques. On peut par exemple évoquer Paul Verlaine qui se nourrit des inventions poétiques d'Hugo, ou encore Romain Gary qui fait dire à son personnage "quand je serai grand j'écrirai moi aussi les misérables".

Aujourd’hui, Victor Hugo continue d’inspirer. Ses différents combats sont toujours d’actualité dans les débats sociétaux (lutte contre la peine de mort, souhait d’une Europe unifiée) et ses textes parlent toujours avec la même force au lecteur contemporain.

Ici, nous devons à l’objectivité d’ajouter qu’Hugo n’était pas, et n’est toujours pas, du goût de tous. D’aucuns lui reprochaient de mêler ses convictions politiques à son expression artistique, d’autres lui trouvaient un style parfois lourd ou pompeux.

Pourtant, vu la diversité de ses écrits, chacun devrait pouvoir être touché, au moins une fois par un vers de Victor Hugo, par l’histoire d’un personnage, par la biographie de l’homme, ou alors secoué par le style vif et dynamique de son théâtre.

En guise de conclusion

Si cet article ne pouvait pas prétendre à raconter Hugo en si peu de mots, nous espérons au moins qu’il vous aura donné envie de découvrir ou redécouvrir ce grand auteur. Si c’est le cas, pourquoi ne pas commencer par lire l’un de ses poèmes ? Ils sont tous disponibles gratuitement sur Poetica Mundi sur la page dédiée à Victor Hugo !

Victor Hugo en 22 dates importantes

  • 1802 : Naissance à Besançon
  • 1816 : Première pièce de théâtre, Irtamène
  • 1818 : Écrit son premier roman Bug-Jargal à 16 ans (il sera publié en version courte en 1820 puis en version intégrale en 1826)
  • 1818 : Remporte plusieurs prix au concours de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse
  • 1822 : Mariage à Adèle Foucher qui lui donnera quatre enfants
  • 1822 : Publication de son premier recueil de poésie, Odes
  • 1829 : Publication de Le Dernier Jour d'un condamné
  • 1830 : Pièce de théâtre Hernani
  • 1831 : Publication de Notre-Dame de Paris
  • 1841 : Élu à l’Académie Française
  • 1843 : Mort de sa fille Léopoldine qui inspirera Demain, dès l’aube
  • 1848 : Devient maire du 8e arrondissement de Paris et député de la deuxième République
  • 1949 : Élu à l'Assemblée législative sous Louis-Napoléon Bonaparte
  • 1851 : Exil à la suite du coup d’état de Napoléon III
  • 1856 : Publication du recueil Les Contemplations
  • 1862 : Publication de Les Misérables
  • 1868, 1871, 1873 : Mort de sa femme puis de ses deux fils
  • 1870 : Retour d’exil
  • 1874 : Publication de son dernier roman, Quatreving-treize
  • 1883 : Publication de son dernier recueil de poésie, La légende des siècles
  • 1885 : Mort de Victor Hugo qui se verra offrir des funérailles nationales

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.