Voicy l'homme, ô mes yeux, quel object déplorable !
La honte, le veiller, la faute d'aliment,
Les douleurs, et le sang perdu si largement
L'ont bien tant déformé qu'il n'est plus désirable.

Ces cheveux (l'ornement de son chef vénérable)
Sanglantez, herissez, par ce couronnement,
Embrouillez dans ces joncs, servent indignement
A son test ulcéré d'une haye execrable.

Ces yeux (tantost si beaux) rebatus, r'enfoncez,
Ressalis, sont hélas ! deux soleils eclipsez,
Le coral de sa bouche est ores jaune-pasle.

Les roses, et les lys de son teint sont flétris ;
Le reste de son corps est de couleur d'opale,
Tant de la teste aux pieds ses membres sont meurtris.

(Sonnet LXX)


Jean de La Ceppède

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann