Zephire soufle, et sa Dame raméne
Les belles fleurs, dont la terre est couverte.
La forest neufve oit sur sa teste verte
Progne gemir, et pleindre Philomene.

Le ciel trompeur, qui le front rasserene,
De ses thesors nous tient la porte ouverte,
Et pour tirer un gaing de nostre perte,
De nouveaux fruictz la Nature a faict pleine.

Tous animaulx, qui cheminent et noüent,
Qui vont glissant, et qui par l’air se joüent,
Sentent le feu, et je suis le feu mesme.

Vous seulement osez faire la guerre
Contre celuy dont la puissance extreme
Domte le ciel, l’air, la mer, et la terre.

Joachim du Bellay

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.